Etude thermique réglementaire RT 2012

La RT 2012, c’est quoi ?

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

La facture annuelle de chauffage représente 900€ en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250€ pour une maison “basse consommation” à plus de 1 800€ pour une maison mal isolée). Cette facture peut  donc peser lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages, particulièrement sur les plus modestes. De plus, ces dépenses tendent à augmenter avec la hausse du prix des énergies

Pour réduire durablement les dé-penses énergétiques, le Grenelle Environnement a défi ni un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments.  Une nouvelle réglementation thermique dite RT 2012 a été mise en place. Elle s’applique aux constructions neuves, aux extensions et aux  surélévations de bâtiments existants. Dans le futur, l’objectif sera de construire des bâtiments produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

La RT 2012 comporte trois exigences de résultats défi nies par trois coefficients

1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins liés au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage.
Un bon Bbio c’est des besoins énergétiques limités grâce à une conception réfléchie.
Un Bbio performant s’obtient en optimisant le bâtiment indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre :

  •  en travaillant sur l’orientation et la disposition des baies afi n de favoriser les apports solaires en hiver tout en s’en protégeant en été,
  •  en privilégiant l’éclairage naturel,
  •  en prenant en compte l’inertie pour le confort d’été,
  •  en limitant les déperditions thermiques grâce :

                                    -à la compacité des volumes,
-à une bonne isolation des parois opaques (murs, dalle et toiture) et des baies (fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé).

2. le Cep ou coeffi cient de Consommation conventionnelle d’énergie primaire porte sur les consommations annuelles ramenées au m2 liéesaux cinq usages suivants : chauffage, climatisation s’il y a lieu, eau chaude
sanitaire , éclairage, et auxiliaires tels que les pompes et les ventilateurs.

3. le Tic caractérise la Température intérieure conventionnelle en période de forte chaleur. Sa limitation vise à assurer, en été, de part et d’autre, un bon niveau de confort et à éviter les surchauffes sans qu’il soit nécessaire de climatiser.

Des valeurs maximales pour chacun des coefficients

Le respect des exigences de la RT 2012 passe par la vérification des coefficients Bbio, Cep et Tic par l’intermédiaire d’un calcul issu d’une étude thermique. Pour chaque maison, ceux-ci devront être inférieurs à des valeurs maximales (Bbiomax, Cepmax et Ticréf ) défi nies en fonction de son lieu géographique (pour tenir compte des différences de climat et de son altitude), de sa surface, des économies de gaz à effet de serre lorsque sont utilisés des systèmes énergétiques faiblement émetteurs de ces gaz (bois, certains réseaux de chaleur,…).

Une étude thermique pour quoi faire ?

Elle aide :

  •  le maître d’œuvre (architecte…) et vous même (qui êtes le maître d’ouvrage) à optimiser la conception architecturale, les solutions techniques et la consommation énergétique conventionnelle,
  •  à vous assurer du respect des trois exigences fixées par la réglementation thermique (Bbiomax, Cepmax et Ticréf)

Cette étude vous permet ainsi de bénéfi cier d’économies fi nancières grâce à votre faible consommation énergétique.

Vos obligations dans le cadre de votre permis de construire

Les dispositions prises par le Grenelle Environnement prévoient que vous remettiez en tant que maître d’ouvrage à l’autorité (généralement votre mairie) instruisant votre permis de construire DEUX ATTESTATIONS vous engageant à la prise en compte de la réglementation thermique.

Une attestation au dépôt du dossier de votre demande de permis

Les informations demandées comprennent des éléments administratifs et ceux de l’étude thermique :

  • • les données administratives du bâtiment (surface hors œuvre nette au sens de la RT – SHONRT en m2, surface habitable – Shab en m2),
  • • une exigence de résultat : la valeur du Bbio de votre habitation et la valeur du Bbiomax
  • • des exigences de moyens :

- la surface des baies (portes comprises) en m2et la vérifi cation que cette surface soit supérieure à 1/6 de la Shab,
- l’indication du mode de recours à une source d’énergie renouvelable ou à une des solutions alternatives.

Une attestation à l’achèvement de vos travaux

Cette dernière atteste de la prise en compte de la réglementation thermique dont fait partie le résultat du test de perméabilité à l’air.
Elle est établie à votre demande par un professionnel qualifié : contrôleur technique, architecte, diagnostiqueur agréé pour la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou un organisme certificateur agréé
par l’Etat en charge de la délivrance du label haute performance énergétique (HPE).
Ce document devra être joint à votre déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux.

Pour remplir l’attestation, le professionnel que vous aurez choisi aura besoin que vous lui transmettiez les éléments administratifs et techniques comprenant essentiellement :

  • • le nom du maître d’ouvrage ainsi que l’adresse, le numéro du permis de construire et la référence cadastrale,
  • • le récapitulatif standardisé d’étude thermique,
  • • les documents relatifs aux isolants posés. A ce titre, il est important que vous conserviez les factures, bons de livraison des matériaux et matériels mis en œuvre,
  • • le rapport de mesure de perméabilité à l’air établi par l’opérateur agréé qui aura été missionné.

Pour conclure, nous restons à votre disposition afin de vous guider au mieux dans cette nouvelle réglementation et de répondre à vos attentes

source: ademe , rt-batiment

 | Diagnostic Performance Energétique | étude thermique RT 2012 | Diagnostic immobilier accéssibilité des Handicapés | Thermographie infrarouge |  Audit energetique | Perméabilité du bâtiment | recherche de fuites d'eau| infiltrometrie cantal | | infiltrometrie en poitou charente |  infiltrométrie en charente maritime | infiltrometrie à la rochelle (17) |infiltrometrie du 17 | économie d'energie la rochelle |infiltrometrie RT2012 à la rochelle| infiltrolmetrie saintes |infiltrometrie rochefort | test de permeabilité à l'air à la rochelle (17)|infiltrometrie saintes|infiltrometrie en vendée|infiltrometrie ile de ré|infiltrometrie bordeaux|l'etanchéité à l'air des réseaux aéraulique|